Skip to content

Jour 27 Lombard Street, Golden Gate Bridge, Cliff House, Haight-Asbury, Castro, Dolores Mission, Twin Peaks, Alamo Square, Union Square, Chinatown

Aujourd’hui sur le papier très gros programme !

Nous commençons donc par descendre en voiture la fameuse Lombard Street ou du moins la petite portion qui fait l’équivalent d’un bloc. Une rue fleurie très sinueuse avec un angle de descente de 26° d’où les nombreux virages qui permettent d’atténuer la descente. En voiture c’est rigolo, un peu de Disneyland au coeur d’une ville, en même temps conduire à San Francisco avec les montées et les descentes c’est presque faire du manège, la seule chose qui doit empêcher les habitants de San Francisco d’apprécier l’attraction tous les jours c’est le prix des stationnements qui est tout simplement exorbitant. Parmi les plus cher que nous ayons pu rencontrer jusqu’à présent.

Nous filons ensuite en direction du Golden Gate Bridge, le fameux pont rouge qui fait la fierté de la ville, malheureusement pour nous la météo automnale à repris le dessus et c’est donc sous la brume et la pluie fine que nous verrons le pont, et pourtant on à fait des arrêts sous tous les angles possibles … En dessous au bord de la plage, dessus en partant de San Francisco et de l’autre coté du pont du coté de Sausalito … Et bien rien n’y a fait, la brume l’aura emportée !!

Pas grave après l’avoir traversé dans les deux sens, nous partons en direction de Cliff House, la pointe la plus à l’ouest de San Francisco et accessoirement la plage de la ville. A nouveau lorsque la météo le permet, les habitants viennent surfer et étendre leurs serviettes à coté des otaries … Aujourd’hui c’est paysage Breton (décidemment) avec crachin et bottes en plastique pour les rares visiteurs.

Nous longeons le Golden Gate park (appelé également Presidio park) en direction de Twin Peaks (aucun rapport directe avec la série télé écrite par David Lynch en 1990) qui nous offre le plus haut point de vue sur la ville, malgré le brouillard, c’est tout simplement superbe, la vue sur les différents quartiers est magnifique, un épais nuage nous cachera la vue du Golden Gate et à priori d’Alcatraz même si pour cette dernière ca peut tout aussi bien être une colline de la ville qui nous l’aura cachée puisque d’ici on se rend bien compte que la ville entière est composée de très nombreuses collines d’où le côté grand huit en voiture ou à pied.

Directement en descendant de Twin Peaks nous arrivons dans le quartier d’Haight – Asbury. Quartier rendu célèbre dès la fin des années 60 pour sa communauté de Hippies encore très présente dans le paysage, de nombreuses fresques au mur et d’encore plus nombreuses boutiques dédiés à la vente de produits permettant de fumer le canabis le prouvent. Ici la mode vintage qui à envahit les USA (et le reste du monde) prend tout son sens car les boutiques regorgent de fringues de toutes générations, les t-shirts de Janis Joplin, ou des Grateful Dead qui ont eu respectivement des maisons dans le quartier sont présents partout dans les vitrines et sur les habitants. Et même les boutiques comme Ben and Jerry (les glaces) se sont adaptés en présentant une vitrine peace and love.

Juste à quelques rues de la, se trouve le quartier de Castro. Quartier qui à été envahi par la communauté Gay à la fin des années 80. Les drapeaux arc en ciel ornent chaque boutique et coin de rue, en dehors ca avec la météo d’aujourd’hui c’est loin d’être la gay pride et le quartier est donc très très calme … Seul les cafetiers de chez Starbuck qui chante sur le cd des Bee-gees  peuvent vaguement nous prouver que nous sommes dans l’équivalent du marais Parisien …

A nouveau un saut de puce plus loin et nous arrivons sur Alamo Square, quartier résidentiel composé des maisons victoriennes si typique de San Francisco dont une rangée d’un coté du square qui à été rendue célèbre par le générique de la série “la fête à la maison” avec les soeurs Olsen. D’ailleurs le panneau sur une des maisons qui indique qu’içi ce n’est pas “Full house” (le titre anglais de la série) prouve bien que de nombreuses personnes ont du sonner pour voir les décors …

Après ca nous filerons en direction de “Dolores mission” une église qui date de 1776 à l’époque ou San Francisco était encore une ville espagnole, c’est d’ailleurs la plus vieille structure de la ville à ce jour.

Nous remonterons ensuite en direction de Union Square, le cœur commerçant de la ville avec ses boutiques, sa galerie marchande sur 8 étages avec ses 170 boutiques (mais attention une boutique ici représente presque une galerie marchande française …). Nouvelle photo du cable-car à l’autre terminus où le demi tour est de rigueur et non à nouveau nous ne monterons pas dedans malgré l’envie. La pluie, la file d’attente correspondant à au moins 5 cable-car et toujours le prix nous arrêterons définitivement.

Pour finir nous traverserons Chinatown comprenant environ 200.000 personnes parlant couramment le mandarin. D’ailleurs à San Francisco la présence de la communauté chinoise dans tous (absolument) tous les commerces de la ville est très impressionnante. Le quartier “commence” par la porte situé au croisement des rues Grant et Bush. Et se poursuit ensuite sur plusieurs blocs avec ses innombrables restaurants et boutiques de tee-shirts pas cher et gadgets en tout genre. Le tout éclairer par des guirlandes de lampions, en regardant de loin on ne se croirait plus du tout aux états unis.

Reste plus qu’a rentrer à l’hôtel, tenter de fermer tant bien que mal nos valises qui se sont remplis au cours du voyage (pas notre faute, il nous fallait des vêtements légers pour la plage et le désert et des vêtements très chaud pour la Californie … On à donc été obligé d’en acheter …
Et dès demain direction l’aéroport pour le long (très long) retour en France avec ses grèves, son froid de canard …
Départ à 10h45 heure locale, escale à New York entre 19h et 21h (heure de New York) puis direction Dublin pour une nouvelle escale (entre 9h et 11h heure locale) et enfin arrivée à Paris à 13h40 dimanche …

Be First to Comment

Laisser un commentaire